The odyssey of sagittal pelvic morphology during human evolution: a perspective on different hominoidae.

 Griefahn A, Schlösser TP, Janssen MM, Hogervorst T, Vrtovec T, de Vos J, Öner FC, Castelein RM; Spine J. 2017 Mar 22. pii: S1529-9430(17)30111-0. doi: 10.1016/j.spinee.2017.03.016.

Texte

L’être humain est la seule espèce a pouvoir maintenir la déambulation et la station debout simultanément et concomitamment à étendre le genou et les hanches tout en mettant son centre de gravité au-dessus du bassin.

Duval Beaupère a établi une relation entre la forme du bassin et l’équilibre sagittal général par l’introduction de l’incidence pelvienne, définie par l’angle formé par la base du sacrum et le plan horizontal. Les auteurs ont pour objectif de mettre en perspective l’évolution de cet alignement au travers de la phylogenèse des hominidés.

Ils ont ainsi mesuré l’incidence pelvienne et l’angle ischio-iliaque qui, augmentent significativement avec l’évolution des réserves liées au faible nombre de spécimens disponibles sont émisent.

Cependant, il semble possible d’établir une corrélation entre l’évolution de la marche et l’augmentation de ces angles. Cette tendance a été retrouvée également lors la croissance humaine.

Les études ont montré une corrélation importante entre le bassin et la configuration sagittale de la colonne. Les modifications des angles retrouvés ont été nécessaires pour permettre une statique rachidienne. Or, le maintien de du centre de gravité par rapport aux têtes fémorales joue un rôle primordial dans l’étiologie des pathologies rachidiennes.

Liens

Cet article permet de mettre en lumière l’importance des angles pelviens, ainsi que le rôle essentiel de  leurs modifications dans la survenue des pathologies rachidiennes.

Positionnement

Les travaux du Dr Duval-Beaupère ont permis d’établir une série de critères essentiels à la notion d’équilibre sagittal économique du bassin. Ces angles sont liés à l’évolution et leur perturbation peut être source de troubles rachidiens. Ainsi, on peut comprendre pourquoi au sein de l’ITMP, nous attachons une grande importante à ces notions. Pour pouvoir traiter efficacement nos patients, l’analyse clinique doit indéniablement s’appuyer sur des connaissances biomécaniques solides.

 

Retrouvez plus d’articles sur www.ceerrf.fr www.reflexergo.fr