Is the Simple Shoulder Test a valid outcome instrument for shoulder arthroplasty?

Hsu JE, Russ SM, Somerson JS, Tang A, Warme WJ, Matsen FA 3rd.; Shoulder Elbow Surg. 2017 Jun 7. pii: S1058-2746(17)30209-4. Doi: 10.1016/j.jse.2017.03.029.

Texte

Les tests et les évaluations ont deux fonctions importantes, à savoir elles permettent d’évaluer le bénéfice de l’intervention et du traitement et concourent à faire avancer les connaissances. Plus l’outil d’évaluation est simple et facile à mettre en œuvre, plus le taux d’utilisation est important et plus l’adhésion des patients est aisée. De plus, un questionnaire simple permet d’éviter les biais de l’évaluateur.

Le Simple Shoulder Test (SST) est un questionnaire composé de 12 questions à réponses fermées oui/non évaluant la douleur et la fonctionnalité de l’épaule chez les patients présentant une atteinte de la coiffe, de l’arthrite ou une arthroplastie. Cependant, force est de constater que les données sur l’arthroplastie sont peu abondantes dans la littérature. Le but de cette étude est donc d’évaluer la validité de ce test chez les patients ayant bénéficié d’une arthroplastie.

L’étude a suivi les patients sur 2 années. Ceux-ci ont rempli le SF36, dont la validité a déjà été démontrée, et le SST, en pré opératoire et à 2 ans. Sur 522 patients 408 ont répondu.

Au final, les auteurs retrouvent une corrélation modérée entre le STT et le SF36 dans les domaines physiques et légère ou égale dans les composantes mentales. De plus, les auteurs ont posé 5 hypothèses sur la satisfaction, les comorbidités et antécédents, le statut social et la prémédication qui ont été validées. En conclusion, cette étude doit être considérée comme valide pour ces patients.

Liens

Des questionnaires simples et rapides peuvent permettre d’évaluer de façon fiable le patient.

Positionnement

Dans la jungle des tests et questionnaires à notre disposition, il n’est pas toujours facile de pouvoir choisir, alors que la complexité de ceux-ci, tant du point de vue de leur compréhension que de leur réalisation, peut être un frein à l’évaluation du patient.

Des outils simples et fiables sont à notre disposition dans la littérature, tel que nous l’avions déjà évoqué pour le SarT Back. Aussi est-il nécessaire de rester informé des dernières études produites pour le bien de nos patients.