Archives

Category : Actualité

Exercices pliométriques de l’épaule

Evaluation de la qualité des exercices pliométriques de l’épaule : examen des relations avec l’activité des muscles scapulaires

Quality assessment of shoulder plyometric exercises: Examining the relationship to scapular muscle activity.

Calé-Benzoor M, Maenhout A, Arnon M, Tenenbaum G, Werrin M, Cools A.; Phys Ther Sport. 2017 May 12;26:27-34. doi: 10.1016/j.ptsp.2017.05.002.

Texte

Les exercices pliométriques de l’épaule sont fréquemment utilisés dans la rééducation, en particulier chez les sportifs en reprise du geste.

L’objectif de ces exercices est de recruter les muscles scapulaires. Ces muscles servant de point fixe au bras. Une étude antérieure a montré une activation des trapèzes, dentelés antérieurs et infra-épineux durant ces exercices et ce en chaine ouverte ou en chaine fermée.

Un mauvais schéma moteur peut être une source de blessures. Il est donc important de repérer de façon précoce ces troubles du mouvement. Kibler a décrit des dyskinésies scapulaires et lister des facteurs importants entre les muscles scapulaires et leurs conséquences.

Dans la pratique, le thérapeute utilise l’observation pour apporter un feedback au patient mais on ne retrouve pas, dans la littérature, d’évaluation standard. De plus, il ne semble pas exister d’études évaluant les exercices utilisés dans la réhabilitation des membres supérieurs.

Les auteurs se proposent, dans cette étude observationnelle, de développer un outil d ‘évaluation simple pour la réhabilitation des membres supérieurs. Il souhaite également, par un enregistrement de l’activité musculaire, observer l’activité des muscles scapulaires durant ces exercices.

Pour réaliser cette étude, ils ont évaluer 32 jeunes athlètes. L’ensemble des procédures est décrit dans l’article et 10 exercices ont été utilisés. Ces 10 exercices ont été repris d’un article antérieur.
Ces exercices utilisent différentes positions. On retrouve des variations de la position du bras et/ou du patient, des variations dans le type d’exercices (chaine ouverte ou fermée) et dans l’utilisation ou non d’accessoires.

Un questionnaire a été réalisé pour évaluer l’exigence spécifique de chacun des exercices.

Les auteurs retrouvent une corrélation entre les exercices plyométriques et le recrutement des muscles scapulaires. Ils retrouvent comme critère le plus sensible dans l’identification de variations de la performance la capacité à maintenir une amplitude symétrique des épaules.
Enfin le questionnaire utilisé pendant l’étude a montré une bonne fiabilité et présente l’avantage de pouvoir être adapté en fonction des patients.

Liens

L’observation du mouvement de l’épaule semble fiable.

Positionnement

L’examen clinique est à la base de notre métier. L’expertise développée à travers la formation continue et l’expérience par le praticien est importante pour nos patients et participe à la prévention des récidives.

Découvrez la Formation épaule ITMP

Sortie Moto ITMP

Tu aimes le 2 roues, tu roules tous les jours, parfois, rarement mais tu as envie de faire une balade aux beaux jours avec tes collègues

Tu n’as pas de 2 roues mais tu ferais bien passager, alors viens avec nous ! Inscrivez vous sur le doodle

Samedi 2 septembre –

Départ : 11 heures Porte de Chatillon

Balade puis déjeuner dans la vallée de Chevreuse

Retour prévu entre 15 et 16 heures.

 

Passerelle IFSO VICHY

1- Contexte 

Il vous est proposé de profiter d’une validation officielle d’acquis suite à votre cursus ITMP à hauteur de 25% de dispense de la formation totale.
Pour entrer en formation agréée en Ostéopathie IFSO VICHY
Ainsi 400 heures de formation théorique sont réputées acquises et vous permettent de suivre une formation « allégée » en cours théoriques. Les séminaires sur place sont alors moins longs ce qui vous libère du temps et faire des économies.
Cette dispense est préalablement soumise à validation des conseils pédagogiques ITMP et IFSO VICHY.
L’avantage financier sur l’inscription à l’IFSO VICHY est de 5000€ sur l’ensemble du cursus, ventilé sur 3 ou 4 ans en fonction du choix de formation sans compter le gain lié au « temps libéré »

2- Conditions pour en bénéficier

a- Avoir validé le cursus ITMP Thérapie manuelle à hauteur de 15/20, le cas échéant les droits seront rouverts.
b- Avoir validé le cursus spécifique e-learning « ostéopathie » comportant des cours sur l’historique, les techniques, les examens biologiques sur inscription payante (1500€ à l’ordre d’ITMP). La validation du cursus doit être faite avant fin septembre, le règlement de la formation e-learning ne sera pas encaissé en cas de refus de la dispense par le conseil pédagogique malgré le respect du dispositif de validation es acquis.

3- Modalités de formation IFSO VICHY rentrée 2017/2018

a- Formation 3 ans, première année (360h de dispenses, le reste sur la 2eme année)
b- Formation de 4 ans, dispense de 280h, 50h en deuxième année, 50h en 3eme année.

ITMP / Kinéod partenaires pour la recherche

ITMP souhaite poursuivre son implication dans la recherche, évaluation objective et l’innovation en santé.

Après plusieurs rencontres et expériences avec la société AXS Médical, nous avons décidé de développer un partenariat pour réaliser des études scientifiques pour promouvoir le savoir et la recherche en kinésithérapie et thérapie manuelle grâce à la technologie développée sous le label Kinéod.

N’hésitez pas à découvrir le matériel Kinéod sur leur site internet ou lors du #Salonrééduca

Nous vous informerons des études menées très prochainement…

 

Comment nous tenons-nous debout ? Variations de la position debout répétée chez les sujets asymptomatiques et les patients lombalgiques

How do we stand?
Variations during repeated standing phases of asymptomatic subjects and low back pain patients

Hendrik Schmidt, Maxim Bashkuev, Jeronimo Weerts, Friedmar Graichen, Joern Altenscheidt, Christoph Maier, Sandra Reitmaier.; Journal of Biomechanics (2017), doi: http://dx.doi.org/10.1016/j.jbiomech.2017.06.016

Texte

Afin d’évaluer les atteintes rachidiennes des patients, le corpus médical préconise en première intention la radiographie sagittale de la colonne vertébrale et du pelvis. Sont alors évalués des paramètres anatomiques identifiés et considérés comme fiables, tels l’incidence pelvienne, la version pelvienne, la lordose lombaire et la pente sacrée.

Pour la réalisation de ces radiographies, une position fixe est imposée aux patients. Cependant, force est de constater que la pratique courante, on retrouve de nombreuses variations de ces positions conduisant à des interprétations approximatives des angles.

Ainsi, l’incidence de la position des membres supérieurs pendant cette radiographie a été étudiée et il semble que la consigne donnée de poser les poings sur les clavicules réduisent considérablement les variations de la position rachidienne de chez certains patients.

A l’heure actuelle, la variabilité de ces paramètres n’avait pas été étudiée pour la station debout répétée. Cette étude s’intéresse donc à ce paramètre en comparant près de 353 sujets asymptomatique et 83 patients lombalgiques. Les mesures sont réalisées par un système non invasif, Epionics Spine.

Les résultats montrent une grande variabilité inter-sujet dans l’orientation du sacrum et la lordose lombaire. On retrouve une orientation du sacrum plus petite chez les lombalgique, mais pas de différence sur la lordose lombaire entre les 2 groupes.

Au final les auteurs affirment qu’il est difficile pour un patient de retrouver successivement la même position, ce qui entraine nécessairement des variations dans les mesures effectuées, et qu’il existe une grande variabilité dans les positions du sacrum et de la lordose. Cependant, le genre et le sexe n’ont aucune influence sur la variation de la position debout.

Par ailleurs, les patients lombalgiques n’ont pas montré plus de variation en position debout, ce qui conduit à penser que la variation de la position debout ne reflète pas un modèle de comportement prévisible. De plus, les résultats ne montrent pas de variation de la flexibilité de la colonne en fonction du temps, ce qui est en désaccord avec les mesures antérieures.

Bien qu’une limite de l’étude soit le recours à un capteur en lieu et place de la radiographie, même si la corrélation est importante, les auteurs considèrent que la recherche de protocoles pour permettre de reproduire les positions est à étudier.

En conclusion, la position debout est très variable et peu reproductible ; on ne retrouve pas d’influence de l’âge, du genre ou de la présence d’une pathologie ; les mesures qui en résultent peuvent fortement varier d’un examen à un autre.

Liens

L’examen morphostatique n’est pas reproductible et ne peut, par conséquent, être considéré comme fiable.

Positionnement

Cet article met en lumière la variabilité de la statique du patient, paramètre à intégrer lors de notre examen clinique. Dans notre démarche, l’étude de la position debout spontanée peut donner des indications, mais il sera le plus pertinent de s’intéresser à la façon dont le patient utilise ses segments et la mobilité disponible au sein des articulations.

Peut-on considérer le Simple Shoulder Test comme valide pour les arthroplasties d’épaule ?

Is the Simple Shoulder Test a valid outcome instrument for shoulder arthroplasty?

Hsu JE, Russ SM, Somerson JS, Tang A, Warme WJ, Matsen FA 3rd.; Shoulder Elbow Surg. 2017 Jun 7. pii: S1058-2746(17)30209-4. Doi: 10.1016/j.jse.2017.03.029.

Texte

Les tests et les évaluations ont deux fonctions importantes, à savoir elles permettent d’évaluer le bénéfice de l’intervention et du traitement et concourent à faire avancer les connaissances. Plus l’outil d’évaluation est simple et facile à mettre en œuvre, plus le taux d’utilisation est important et plus l’adhésion des patients est aisée. De plus, un questionnaire simple permet d’éviter les biais de l’évaluateur.

Le Simple Shoulder Test (SST) est un questionnaire composé de 12 questions à réponses fermées oui/non évaluant la douleur et la fonctionnalité de l’épaule chez les patients présentant une atteinte de la coiffe, de l’arthrite ou une arthroplastie. Cependant, force est de constater que les données sur l’arthroplastie sont peu abondantes dans la littérature. Le but de cette étude est donc d’évaluer la validité de ce test chez les patients ayant bénéficié d’une arthroplastie.

L’étude a suivi les patients sur 2 années. Ceux-ci ont rempli le SF36, dont la validité a déjà été démontrée, et le SST, en pré opératoire et à 2 ans. Sur 522 patients 408 ont répondu.

Au final, les auteurs retrouvent une corrélation modérée entre le STT et le SF36 dans les domaines physiques et légère ou égale dans les composantes mentales. De plus, les auteurs ont posé 5 hypothèses sur la satisfaction, les comorbidités et antécédents, le statut social et la prémédication qui ont été validées. En conclusion, cette étude doit être considérée comme valide pour ces patients.

Liens

Des questionnaires simples et rapides peuvent permettre d’évaluer de façon fiable le patient.

Positionnement

Dans la jungle des tests et questionnaires à notre disposition, il n’est pas toujours facile de pouvoir choisir, alors que la complexité de ceux-ci, tant du point de vue de leur compréhension que de leur réalisation, peut être un frein à l’évaluation du patient.

Des outils simples et fiables sont à notre disposition dans la littérature, tel que nous l’avions déjà évoqué pour le SarT Back. Aussi est-il nécessaire de rester informé des dernières études produites pour le bien de nos patients.

Guide du jeune diplômé

Vous venez d’obtenir le sésame pour entrer dans la grande confraternité de la kinésithérapie : BRAVO !!!

Viens maintenant le temps des questions, des démarches administratives et des doutes … voici quelques pistes pour y répondre !!

Quelles sont les démarches obligatoires ?

– Inscription au Conseil de l’Ordre
– Inscription à la Carpimko
– Inscription à l’Urssaf
– Souscription à une RCP (Responsabilité Civile Professionnelle)
– Pour les salariés, signature d’un contrat de travail

Obligatoire ou facultatif ? 

RCP, ordre, urssaf, carpimko sont obligatoires avant tout début d’activité.

La mutuelle, la prévoyance, la complémentaire retraite sont facultatives mais plutôt recommandées.

Comment financer vos formations ?

Pour les libéraux, il existe deux grands systèmes le fidel et le dpc qui permettent une prise en charge de vos formation en partie ou totalement. Pour toute formation, vous pouvez aussi bénéficier d’un crédit d’impôt.

Pour les salariés, rapprochez vous de votre service formation pour pouvoir faire financer nos formations par votre employeur.

Classification clinique des douleurs lombaires : les meilleures règles diagnostiques basées sur une revue systématique.

Clinical classification in low back pain: best evidence diagnostic rules based on systematic reviews.

Petersen T, Laslett M, Juhl C. ; BMC Musculoskelet Disord. 2017 May 12;18(1):188. doi: 10.1186/s12891-017-1549-6

Texte

L’établissement d’un diagnostic, l’émission d’un pronostic et la réalisation d’un traitement adaptées aux douleurs lombaires font l’objet de nombreuses recherches depuis ces dernières années.

Le diagnostic fondé sur les structures anatomiques lésées a beaucoup été utilisé.

Ainsi, en médecine, une kyrielle de pathologies ont été identifiées bien avant que des traitements efficaces ne soient élaborés. Subséquemment s’est développé le défi permanent de développer de nouvelles connaissances diagnostiques sur lesquelles s’appuyer.

L’histoire de la maladie et l’examen clinique peuvent aider le clinicien à identifier la structure à l’origine de la symptomatologie douloureuse, souvent méconnue par les patients qui se font fréquemment des idées erronées de leur pathologie, particulièrement quand elle s’exprime au niveau de la région lombaire. Des explications claires sur l’étiologie de leur douleur permettraient d’améliorer les résultats des traitements dont ils bénéficient et une explication basée sur la preuve réduirait la confusion et le conflit cognitif du patient, conforterait la crédibilité du praticien et permettrait un meilleur pronostic des bénéfices escomptés par le traitement.

Une classification diagnostique basée sur la preuve permet de déterminer les patients potentiels pour lesquelles un traitement serait efficace, de réduire les examens complémentaires qui peuvent rapidement devenir coûteux et invasifs et de ne pas induire en erreur le patient. Il est donc important de connaitre la fiabilité de ces tests cliniques.

L’objectif de cette revue de littérature est ainsi d’évaluer la validité de l’examen clinique permettant le diagnostic sans avoir recours aux examens complémentaires. Pour cela les auteurs ont identifié des causes possibles de ces douleurs lombaires : les disques intervertébraux, l’articulation sacro-iliaque, les facettes articulaires, les os, les racines nerveuses, les muscles, le tissu nerveux périphérique et la sensibilisation centrale.

Les auteurs utilisent le terme de Règle de diagnostic clinique (Clinical Diagnostic Rules (CDR)) pour déterminer la fiabilité de l’examen clinique pour ces différentes causes.

Liens

Cet article permet de déterminer les éléments diagnostics pertinents relatives aux douleurs lombaires.

Positionnement

Il ressort de cette analyse de la littérature des règles diagnostiques basées sur les preuves relatives aux douleurs lombaires. Ces règles sont valables pour les étiologies centrées sur les structures anatomiques suivantes : disque intervertébral, articulation sacro-iliaque, hernie discale avec atteinte nerveuse, canal lombaire étroit et spondylolistésis.

Il est à noter que la plupart de ces tests sont déjà utilisés dans l’enseignement de la thérapie manuelle au sein d’ITMP.

La formation Pratique à l’utilisation des ventouses

Qu’est-ce que l’utilisation des ventouses ?

Issue de la médecine traditionnelle chinoise (MTC), la méthode consiste en l’application de « ventouses » sur les secteurs douloureux (muscles ou tendons). Le praticien s’appuie sur les caractéristiques fonctionnelles de la peau (perméabilité et porosité) pour améliorer l’élimination des toxines. Le procédé, en phase avec l’approche médicale chinoise, stimule également les points réflexes des méridiens pour améliorer le traitement de la douleur.

La méthode des ventouses ne nécessite que très peu de matériel. Le praticien se procure des ventouses en verre dans les magasins spécialisés. Les autres ustensiles sont une compresse en coton maintenue au bout d’un morceau de bois vernis, de l’alcool à bruler, un briquet et une huile de massage.

La technique s’opère traditionnellement « à chaud », même s’il existe également des ventouses « à froid », ne nécessitant pas l’emploi d’une flamme, réservées pour les massages notamment sur le dos et les grandes surfaces du corps.

Objectifs de la formation

  • Ouvrir son champ thérapeutique

  • Acquérir de nouvelles compétences

  • Proposer une alternative de soin à certaines pathologies

  • Répondre à un besoin plus grand des patients

  • Améliorer la prise en charge de certaines pathologies

Programme de la formation

  • Histoire des ventouses à travers les siècles

  • Les principes de base de la médecine traditionnelle chinoise

  • Bénéfices du traitement par ventouses

  • Les 14 méridiens principaux

  • La pose de ventouses

  • Description des différents modelés de ventouse

  • Préparation au traitement

  • Méthode de pose

  • Contre-indications

  • Cas pratiques

Formation réalisée en collaboration avec le CNFK et Frédéric ZENOUDA
7 heures de formation – 250€
Samedi 17 juin 2017

Inscrivez-vous dès maintenant

ITMP – CFCK Alger : Thérapie manuelle à Alger, le rendez vous est pris!!

ITMP est très fier de pouvoir vous annoncer officiellement un partenariat avec le CFCK Alger.

Dès l’été 2017 le cursus de thérapie manuelle développé par ITMP sera enseigné aux kinésithérapeutes algériens grâce à un partenariat avec le CFCK.
Notre collaboration a débuté par le 1er Congrès International de Kinésithérapie en Algérie organisé à Sétif par Yacine Meddour et toute son équipe. C’est avec un immense plaisir que nous avons représenté la kinésithérapie française et développé des partenariats avec plusieurs pays du bassin méditerranéens.