Archives

Category : Articles

Naissance du Co-Lab ITMP

Parce que la connaissance se partage, évolue et grandit chaque jour…

Itmp développe le premier Laboratoire de Recherche Collaboratif autour de :
– la kinésithérapie
– la thérapie manuelle
– la physiothérapie
– la réhabilitation
– le sport et la réathlétisation.

Venez découvrir ce projet et pourquoi  le rejoindre !

Rencontre avec Gil Amsalem – Rééduca 2017

Venez rencontrer Gil Amsalem pour un Atelier massage énergétique pendant Rééduca 2017 sur le Stand BO4 – Inscrivez vous ici

Lever les barrages, faire circuler l’énergie . . . .

Cette démonstration est basée sur les techniques de massage et les principes énergétiques.

  • Décharger les points réflexes de l’excès de tension
  • Relâcher les tensions musculaires,
  • Assouplir les articulations.
  • Libérer le passage des courants sanguins et lymphatiques

Après ce travail sur le corps, l’énergie essentielle, le « Qi » circulera mieux dans ses méridiens et se diffusera dans tous les tissus.
Ces techniques sont régénérantes et revitalisantes.

Cryothérapie Corps Entier – Mécotech

La cryothérapie corps entier (CCE) est reconnue pour ses vertus dans le traitement des douleurs, du bien-être, dans le sport-santé et bien entendu dans la prise encore charge des sportifs et de la récupération.

Indications thérapeutiques

  • Récupération et amélioration des performances pour les psortifs
  • traumatologie et rhumatologie
  • Douleurs articulaires, fibromyalgie, tendinopathies
  • Sclérose en plaque
  • Dermatologie
  • Migraines …

Déroulement d’une séance dans une CCE 2 chambres.

  • La patient en maillot de bain, a les extrémités protégées par des gants et des chaussons et les voies aériennes supérieures par un masque.
  • Le patient entre dans la préchambre à -60° sous surveillance visuelle par caméra et audio.
  • Ensuite la patient passe dans la chambre à -110° pendant 1 à 3 minutes, il doit rester en mouvement de manière permanente.
  • La température cutanée chute de 33° à 15°

Pour essayer ce matériel rendez-vous au Co-Lab ITMP et pour plus d’informations techniques avec Elite Médicale

 

Kardiomed 700

Planification et programmation de l’entrainement.

Suite à premier test enregistré et informatisé, un plan d’entrainement est proposé et modulable en terme de nombre de séances, une fréquence cardiaque cible et un type de travail.

La progression du patient est anticipée en fonction des résultats obtenus dans les séances et par l’évolution de la difficulté.
Le patient peut visualiser ses résultats grâce au système informatisé.

Cette technologie permet de suivre les données du patient et de capter des données pour les projets de recherche.

Pour essayer ce matériel rendez-vous au Co-Lab ITMP et pour plus d’informations techniques avec Elite Médicale

G-Walk et FreeEMG

G-Walk est un capteur d’analyse du mouvement qui révolutionne l’analyse de la marche, de la course et des sauts.

Bien que très simple et rapide à utiliser il possède une précision validée (comparable au Gold Standard des laboratoires de recherche). Les analyses sont automatisées et comparatives à des normes pré-enregistrées.

Les tests automatisées validés permettent d’étudier :

  • Marche, course, sauts
  • Timed up and go test
  • Turn test
  • Test de 6 minutes de marche
  • Tests libres et paramétrables

FreeEMG peut être couplé avec G-Walk.
Cette technologie très évoluée permet d’effectuer des analyses électromyographiques simples et validées.
Ces 8 à 20 capteurs permettent un enregistrement en direct sur PC, jusqu’à 50 mètres.
Quatre tests sont possibles :

  • Test de course
  • Test de Cycling
  • Test d’occlusion dentaire
  • Test de prédiction des lombalgies

Pour essayer ce matériel rendez-vous au Co-Lab ITMP et pour plus d’informations techniques avec Elite Médicale

ECCENTRON – Presse excentrique

Eccentron de BTE permet une évaluation et un renforcement musculaire, uniquement en excentrique.
Ce renforcement en chaine cinétique fermée grâce à ce compromis entre un ergomètre excentrique et une presse horizontale excentrique

Pourquoi un travail excentrique ?

  • 80% d’oxygène consommé en moins par rapport à un travail concentrique.
  • Plus faible perception de l’effort
  • 30-40% de charge en plus possible
  • Reproduit des activités quotidiennes comme le saut et la descente d’escaliers
  • Prévention des lésions musculo-tendineuses
  • Augmentation de la force, stabilité et équilibre

 

Patients cibles ?

  • Sport : amélioration de la puissance et de la performance
  • Rééducation fonctionnelle : travail controlé, évalué, dosé et alternatif
  • Reconditionnement cardio-pulmonaire : idéal pour les patients déconditionnés
  • Gériatrie : amélioration de la force et de la stabilité, réduction de la chute

Pour essayer ce matériel rendez-vous au Co-Lab ITMP et pour plus d’informations techniques avec Elite Médicale

 

 

Dysfonctions de l’ATM

Traitement conservateur des dysfonctions de l’articulation temporo-mandibulaire : une revue de littérature en vue de recommandations pour la pratique clinique.

Conservative management of temporomandibular dysfunction: A literature review with implications for clinical practice guidelines (Narrative review part 2)
Butts R., Dunning J., Pavkovich R., Mettille J., Mourad F. Journal of Bodywork & Movement Therapies (2017), http://dx.doi.org/10.1016/j.jbmt.2017.05.021

Texte

La thérapie manuelle permet le traitement efficace des dysfonctions de l’articulation temporo-mandibulaire (ATM), selon différentes modalités et quelque soit la structure incriminée.

Le travail musculaire n’apporte aucune preuve de son efficacité. En revanche, l’éducation et les techniques de relaxations peuvent être intéressantes dans la cadre de la sur-utilisation, selon une revue systématique de 2014 confirmée en 2016.

La palpation intra-orale du muscle Ptérygoïdien latéral est sujette à discussion, de même que la palpation des points gâchettes, ce qui limite incontestablement le traitement par la mobilisation des tissus mous. Cependant, le traitement des muscles accessibles peut avoir un effet positif.

Ni les agents électro-physiologiques ni le port d’une gouttière n’ont montré leur efficacité. Seule la mobilisation sans impulsion semble intéressante, mais elle est souvent étudiée concomitamment à d’autres thérapies.

Bien que la mobilisation par haute vélocité et basse amplitude semble intéressante, ses effets n’ont toujours pas été scientifiquement prouvés. Or, un nombre toujours plus croissant d’études atteste de l’origine cervicale des troubles et préconisent la mobilisation du rachis cervical pour traiter les symptômes associées aux dysfonctions de l’articulation temporo-mandibulaire, sans certitude quant à la pérennité des effets obtenus.

La thérapie manuelle semble apporter un bénéfice pour ces patients, à l’instar du dry Needling et du traitement par acupuncture.

Liens

Cet article permet de faire un point sur le traitement conservateur des dysfonctionnements de l’articulation temporo-mandibulaire.

Positionnement

Il semble que la thérapie manuelle présente un intérêt pour nos patients souffrant d’une dysfonction de l’articulation temporo-mandibulaire. D’après cette revue de littérature, l’efficacité du traitement réside dans la combinaison des techniques disponibles. A ce titre, il convient, conformément à notre philosophie, de ne pas se contenter d’investiguer la zone symptomatique, mais d’élargir tant son bilan que son traitement aux régions adjacentes, notamment au rachis cervical. Ainsi, l’ITMP rappelle que seule une approche locale, régionale et à distance permet un bilan complet propre à donner lieu à un traitement adapté.

Formation sur l’Articulation Temporo-Mandibulaire

Plus d’articles sur www.ceerrf.fr

L’Astragale – Cabinet nouvelle génération : Elite Design Concept

Découvrez ce centre novateur né de la réunion de plusieurs professionnels avec une volonté de faire grandir la Kinésithérapie, de la valoriser, d’en prouver l’importance et les valeurs. La même volonté de lui rendre les lettres de noblesses qui lui sont dues.

Articulation Temporo-Mandibulaire

Caractéristiques anatomo-pathologiques des dysfonctions de l’articulation temporo-mandibulaire : où en sommes-nous ?

Pathoanatomical characteristics of temporomandibular dysfunction : Where do we stand? (Narrative review)
Raymond Butts, James Dunning, Thomas Perreault, Jersey Mettille,James Escaloni
Journal of Bodywork & Movement Therapies (2017), http://dx.doi.org/10.1016/j.jbmt.2017.05.017

Texte

L’articulation temporo-mandibulaire (ATM) présente des dysfonctions chez 5 à 12% de la population. Sans étiologie déterminée sont fréquemment retrouvés à l’origine de ces atteintes des facteurs intrinsèques (anatomiques, hormonaux, prédispositions) et/ou extrinsèques (traumatismes , activités de la vie quotidienne.

Dans un premier temps, les auteurs passent en revue les muscles de la mastication. Superficiel, le masséter, dont l’action est l’élévation et la projection de la mandibule, recouvre la partie inférieur du temporal qui élève et rétracte ou avance la mandibule. En profondeur, le ptérygoïdien médial qui participe à l’élévation, à la protrusion et au glissement de la mandibule possède un homologue, le ptérygoïdien latéral qui est plus complexe et dont l’anatomie et l physiologie sont font l’objet de controverses.

Puis, les auteurs présentent les dysfonctions. Les dysfonctions avec déplacement antérieur représentent la plus grande partie des atteintes. Le mécanisme en cause serait une atteinte de la capsule postérieure, qui permettrait alors au disque intra-articulaire de glisser vers l’avant. Afin de compenser, la branche inférieure du ptérygoïdien latéral intervient inhabituellement lors de l’ouverture de la bouche. Cette sur-sollicitation, serait responsable de douleurs et de la génèse d’un point gâchette.

Puis, ils reprennent 3 classifications des dysfonctions de l’ATM proposée par Scully ainsi qu’une explication détaillée des dysfonctions antérieures avec déplacement du disque.

Dans la dernière partie de l’article, les auteurs abordent la symptomatologie douloureuse de l’ATM et affirme que le muscle ptérygoïdien latéral est le muscle manducateur qui a la plus grande prévalence en terme de douleur, avec un cordon douloureux retrouvé dans plus de 83% des cas et un résultat positif de 100% au test du ptérygoïdien latéral (vs 28.6 dans la population saine).

Liens

Le muscle ptérygoïdien latéral joue un rôle clé dans les dysfonctions de l’articulation temporo-mandibulaire. Connaitre son anatomie, sa biomécanique et son fonctionnement est indispensable à la mise en place du traitement.

Positionnement

Cet article permet de faire un point éclairé sur les dysfonctions de cette articulation, qui peuvent avoir des retentissements majeurs sur d’autres parties du corps et notamment dans la région cervical. Si la prise en charge n’est que peu enseignée en IFMK, elle est indispensable dans certaines affections rachidiennes et posturales.

Formation sur l’ATM

Silver or platinum skull isolated on white background. High resolution 3D image

Exercices pliométriques de l’épaule

Evaluation de la qualité des exercices pliométriques de l’épaule : examen des relations avec l’activité des muscles scapulaires

Quality assessment of shoulder plyometric exercises: Examining the relationship to scapular muscle activity.

Calé-Benzoor M, Maenhout A, Arnon M, Tenenbaum G, Werrin M, Cools A.; Phys Ther Sport. 2017 May 12;26:27-34. doi: 10.1016/j.ptsp.2017.05.002.

Texte

Les exercices pliométriques de l’épaule sont fréquemment utilisés dans la rééducation, en particulier chez les sportifs en reprise du geste.

L’objectif de ces exercices est de recruter les muscles scapulaires. Ces muscles servant de point fixe au bras. Une étude antérieure a montré une activation des trapèzes, dentelés antérieurs et infra-épineux durant ces exercices et ce en chaine ouverte ou en chaine fermée.

Un mauvais schéma moteur peut être une source de blessures. Il est donc important de repérer de façon précoce ces troubles du mouvement. Kibler a décrit des dyskinésies scapulaires et lister des facteurs importants entre les muscles scapulaires et leurs conséquences.

Dans la pratique, le thérapeute utilise l’observation pour apporter un feedback au patient mais on ne retrouve pas, dans la littérature, d’évaluation standard. De plus, il ne semble pas exister d’études évaluant les exercices utilisés dans la réhabilitation des membres supérieurs.

Les auteurs se proposent, dans cette étude observationnelle, de développer un outil d ‘évaluation simple pour la réhabilitation des membres supérieurs. Il souhaite également, par un enregistrement de l’activité musculaire, observer l’activité des muscles scapulaires durant ces exercices.

Pour réaliser cette étude, ils ont évaluer 32 jeunes athlètes. L’ensemble des procédures est décrit dans l’article et 10 exercices ont été utilisés. Ces 10 exercices ont été repris d’un article antérieur.
Ces exercices utilisent différentes positions. On retrouve des variations de la position du bras et/ou du patient, des variations dans le type d’exercices (chaine ouverte ou fermée) et dans l’utilisation ou non d’accessoires.

Un questionnaire a été réalisé pour évaluer l’exigence spécifique de chacun des exercices.

Les auteurs retrouvent une corrélation entre les exercices plyométriques et le recrutement des muscles scapulaires. Ils retrouvent comme critère le plus sensible dans l’identification de variations de la performance la capacité à maintenir une amplitude symétrique des épaules.
Enfin le questionnaire utilisé pendant l’étude a montré une bonne fiabilité et présente l’avantage de pouvoir être adapté en fonction des patients.

Liens

L’observation du mouvement de l’épaule semble fiable.

Positionnement

L’examen clinique est à la base de notre métier. L’expertise développée à travers la formation continue et l’expérience par le praticien est importante pour nos patients et participe à la prévention des récidives.

Découvrez la Formation épaule ITMP