Archives

Category : Cours à thème

Congrès Physio-Thérapie Manuelle et Recherche

Découvrez le programme du congrès de thérapie manuelle du 26 novembre à Paris Bercy

Congrès Physio-Thérapie manuelle et recherche

Effet de la technique « diaphragme lift » sur la cinétique de la chaine postérieure et sur la mobilité de la cage thoracique et abdominale: un essai contrôlé randomisé.

Effects of diaphragm stretching on posterior chain muscle kinematics and rib cage and abdominal excursion: a randomized controlled trial

  • Francisco J. González-Álvarez, Marie C. Valenza, Irene Torres-Sánchez , Irene Cabrera-Martos , Janet Rodríguez-Torres , Yolanda Castellote-Caballero 
  • J. Phys. Ther., ahead of print  Epub June 16, 2016

Texte

L’étude se base sur l’évaluation de la mobilité loco-régionale obtenue après un étirement du diaphragme thoraco-abdominal, pratiqué sur 80 sujets sains randomisés en 2 groupes.

Différents tests ont été utilisés. La mobilité cervicale a été quantifiée à l’aide d’un inclinomètre. La cinétique lombo-pelvienne a été appréciée grâce au test de Schobert et à la mesure de la distance doigts/sol. Les ampliations abdominale et thoracique ont été évaluées par l’examinateur muni d’un mètre-ruban.

La technique d’étirement est décrite et référencée par L Chaitow.

Les résultats mettent en exergue une augmentation significative de mobilité cervicale, avec une moyenne de 5° en flexion et de 6° en extension. Le test de Schobert et la distance doigts/sol sont améliorés de plus d’un cm. Concernant l’ampliation thoracique, seule la mesure xiphoïdienne est significative, avec un gain circonférentiel de 2,5 cm.

Cette étude s’articule avec d’autres, qui ont mis en évidence une relation entre le diaphragme thoraco-abdominal et différentes structures anatomiques situées à distance. L’étirement décrit trouve donc sa place parmi les techniques de thérapie manuelle dont l’efficacité sur l’ampliation thoracique a été démontrée.

Liens

L’abord global du patient oblige à appréhender les dysfonctions primaires situées aussi bien au niveau local, régional, qu’à distance.

Positionnement

Pendant longtemps, l’abord du diaphragme thoraco-abdominal n’a été conceptualisé qu’à travers le prisme de son rôle respiratoire. Or, de par sa situation particulière et les diverses relations qu’il entretient, nous devons nous attacher à lui redonner la place centrale qui lui revient dans les traitements fondés sur l’approche globale du patient.

Les relations entre le système respiratoire et le rachis sont mentionnés depuis de nombreuses années dans la littérature anglo-saxonne, mais elles sont assez peu abordées en France.

Des articles anciens, de faible cohorte, retrouvaient déjà une amélioration de la mobilité et une diminiution de la douleur cervicale lors d’un traitement à visée pulmonaire. Nous ne pouvons désormais ignorer l’existence d’un lien anatomique et fonctionnelle évident entre ces 2 régions, caractérisé par des ligaments, notamment cervico-pleuraux, et des muscles spécifiques, surtout le scalène antérieur. L’absence d’innervation sensitive du parenchyme pulmonaire accrédite la thèse selon laquelle un trouble pulmonaire purement fonctionnel peut avoir un retentissement à distance et générer des symptômes cervicaux.

Afin d’améliorer la qualité des soins prodigués, il est bénéfique, pour le patient, d’avoir une vision holistique, et s’interdire) de toute approche restreinte à la localisation douloureuse.

 

 

 

Vous cherchez une solution de bilan, pratique, rapide et efficace www.folloow.fr

 

Salon rééduca ; vous êtes plutôt Ateliers ou Conférences ?

Pendant le Salon Rééduca de Paris 16-17-18 septembre 2016, venez assister à nos ateliers pratiques ou à nos conférences.

Le programme des ateliers est reconduit chaque jour, vous pouvez vous inscrire pour les ateliers (gratuits) de votre choix.
secretariat@itmp.fr

10h Electrothérapie et sport : de nouvelles perspectives
11h Thérapie manuelle et entorse cheville ; devenir efficace rapidement
12h Trigger points ; une autre explication des douleurs projetées
13h Diagnostic tissulaire de la lombalgie en thérapie manuelle
14h Crochetage myo-fascial :  traitement des lésions musculaires, tendineuses et bien d’autres
15h Strap versus tape : des possibilités de traitement
16h Viscéral et lombalgie : pourquoi il faut traiter une abdomen de lombalgique ?
17h Strain / counterstain :  du myotensif sans douleur
18h After work

Le dimanche 18 Conférences Génération MK/TM

HoraireThème
10 h Vertébropraxie
11 hPrédictions cliniques pour la manipulation
12 hErgonomie : étude de cas
13 hStrain vs trigger
14 h Thérapie Manuelle raisonnée de l’entorse de cheville
15 h « Kiné du sport » au Stade Français : une pratique spécifique en équipe
16 h Electrostimulation « prépa physique »
17 hThérapie cellulaire

Effet de l’utilisation prolongée d’un smartphone sur la fatigue et la douleur, consécutives à l’antépulsion maintenue de la tête, chez l’adulte.

Texte

Cette étude originale étudie la fatigue musculaire et la douleur lors de l’utilisation continue d’un smartphone.

Des jeunes volontaires sains ont été assis confortablement sur un tabouret et ont reçu comme consigne de se concentrer sur le téléphone sans prêter attention à la position spontanée de leur rachis cervical et de leur région lombaire.

A cette occasion, ils pouvaient jouer, utiliser une messagerie, utiliser internet sans aucune restriction.

La fatigue a été mesurée par électromyographie de surface et la douleur a été évaluée par une échelle visuelle analogique

L’étude met en évidence l’augmentation de la fatigue musculaire du Trapèze et des Erecteurs cervicaux gauches, ainsi qu’une augmentation de la douleur cervicale, après 20 minutes d’utilisation.

Liens

Cette étude confirme des données antérieures, selon lesquelles l’utilisation au-delà de 20 minutes d’un smartphone est source de douleur et de fatigue musculaire.

Positionnement

Cette étude préconise une pause toutes les 20 minutes lors de l’utilisation des fonctionnalités d’un smartphone.

Il serait intéressant de poursuivre cette étude dont l’objet est l’accumulation de traumatismes mineurs engendrés par l’utilisation continue de ces appareils.

Nos patients, surtout les plus jeunes, passe un temps certain sur différentes applications. La recherche de leurs habitudes avec leur smartphone serait surement intéressante dans la cadre de la prévention et du traitement de cervicalgies.

Les vacances venues, peut-être est-il temps de décrocher (ou de raccrocher) !

Effect of duration of smartphone use on muscle fatigue and pain caused by forward head posture in adults

Seong-Yeol Kim ;Sung-Ja Koo

Relation entre les tests cliniques d’instabilité et d’endurance, la douleur et l’incapacité dans la lombalgie commune.

The Relationship Between Clinical Instability and Endurance Tests, Pain, and Disability in Nonspecific Low Back Pain.

Vanti C., Conti C., Faresin F., Ferrari S., Piccarreta R.

Texte

Dans cette étude portant sur 101 sujets souffrant d’une lombalgie chronique non spécifique, il a été testé l’instabilité lombaire, le contrôle lombo-pelvien et l’endurance musculaire.

Cette étude démontre une corrélation positive entre le niveau d’instabilité et les incapacités du patient.

A ce titre, les résultats aux tests d’endurance sont significativement liés à la durée de la douleur, mais ne sont pas significativement liées à la fréquence de celle-ci ou à la présence d’irradiation.

Liens

Cette étude reprend les tests d’évaluation de l’instabilité lombaire, ainsi que de l’endurance des muscles en lien avec la lombalgie commune.

Il semble qu’une corrélation positive soit retrouvée entre les tests d’instabilité et les tests d’endurance musculaire.

Positionnement

« Il faut arrêter de soigner la lombalgie », tel est la philosophie ITMP. Cette étude met en exergue la nécessité d’évaluer son patient avec la plus grande rigueur, afin de lui proposer un traitement adapté, fondé sur ses incapacités, et non uniquement sur ses symptômes.

Il semble que l’on retrouve une relation entre la douleur, le handicap et les tests d’endurance et d’instabilité.

Les tests enseignés lors des formations dispensées au sein de notre institut semblent  être confirmés par cette étude.

Programme Septembre-Décembre 2015

Pour avoir toutes nos formations d’un seul coup d’oeil…

Septembre 2015

  • 17-18  : Articulations temporo-mandibulaires
  • 21-22 : Initiation à la Méthode Feldenkrais
  • 23-25 : Lombalgie, du diagnostic au traitement
  • 28-30 : Cervicalgie, du diagnostic au traitement

Octobre 2015

  • 1-2 : Fascia manuel
  • 12-13 : Techniques d’inhibition musculaire des membres
  • 22-23 : Massage californien
  • 29-30 : Reboutement Réflexe

Novembre 2015

  • 4-6 : Syndromes canalaires
  • 9-11 : Programmation Neuro-Linguistique
  • 18-20 : Lombalgie
  • 23-24 : Physiotape
  • 26-27 : Trigger points
  • 26-27 : Cheville et pied

Décembre 2015

  • 3-4 : Traitement manuel du fascia
  • 3-4 : DU d’ergonomie
  • 7-8 : Techniques d’inhibition ; Crâne et synthèse
  • 9-11 : Techniques de levées de tension
  • 14-16 : Cervicalgie, du diagnostic au traitement
  • 15-16 : Massage Californien
  • 17-18 : Trigger points

 

UN PEU D’HISTOIRE POUR UN AVENIR MEILLEUR

Etude de cas cliniquesAprès deux ans d’études ayant mobilisés les têtes pensantes de la profession, des universitaires de renommée mondiale et un dispositif d’évaluation digne de la NASA, le conseil national de l’ordre des masseurs-kinésithérapeutes confirme la nécessité d’une réforme de la formation initiale. Que les membres du conseil soient rassurés, l’ITMP en est également convaincue, à la seule différence qu’au delà du sombre diagnostic nous agissons afin de satisfaire ceux qui, au terme de leur formation, se trouvent démunis face à leurs premiers patients. Ne tirons pas une fois encore sur l’ambulance, la formation initiale est insuffisante mais essayons de comprendre pourquoi. Pour cela revenons sur l’histoire du docteur James Cyriax. Tous les kinésithérapeutes connaissent Cyriax comme étant l’inventeur du massage transversal profond mais n’oublions pas qu’il est avant tout le père incontesté de la médecine orthopédique. Lire la suite