Archives

Category : Kinésithérapie

Rééduca Innov – DU Ergonomie

L’innovation est dans notre ADN. ITMP a toujours innové dans la formation en kinésithérapie, en thérapie manuelle et en physiothérapie. Les besoins et les méthodes évoluent en permanence pour les professionnels mais aussi pour les enseignants.

Le concours Rééduca Innov met en avant les entreprises développant des solutions nouvelles, innovantes et valorisant la kinésithérapie et la rééducation moderne. Il nous a semblé important de participer à ce concours pour se challenger avec l’ensemble des professionnels du secteur présents lors du salon Rééduca.

ITMP a choisi de participer au concours Rééduca Innov 2017 regroupant les acteurs du secteur.
Nous avons choisi de présenter notre DU d’Ergonomie réalisé en partenariat avec l’ISEM. En quoi est-il novateur ?

C’est la première qu’un DU est proposé en e-learning et présentiel pour les kinésithérapeutes dans le but de développer une compétence professionnelle et une expertise en ergonomie.
La démarche scientifique est coeur du dispositif en combinant différentes disciplines indispensables à la compréhension de l’Homme au Travail.

Retrouvez tous les détails de cette formation

Ateliers – Conférences – Rééduca Innov17

Pour Rééduca 2017, toute l’équipe ITMP sera très heureuse de vous accueillir pour :

– des ateliers sur notre stand B04 ; inscription en ligne obligatoire
– des ateliers sur l’espace dédié par Rééduca,
– les conférences « ITMP – Thérapie Manuelle 2.0 »,
– le concours « rééduca-innov »
– ou tout simplement pour échanger sur nos formations Stand B04.

Ateliers Stand B04
inscription en ligne
Ateliers Espace Rééduca
10h Strain : les techniques d’inhibition
11h Viscéral et lombalgie
12h Crochetage myo-fascial
13h Trigger Point
14h Massage
15h  Biomod : évaluation du rachisFascia et crochetage myoaponévrotique
16h Thérapie manuelle et entorse chevilleTrigger versus Strain
17h Diagnostic tissulaire différentiel de la  lombalgie en thérapie manuelleMobilisations spécifiques lombaires
18h After work

 

HoraireConférence Thérapie Manuelle 2.0
10h

Définition de la profession et actualisation des champs d’exercice en France
Conseil National de l’Ordre

11h

EBP or not EBP : quid en France ?
Adrien Pallot, praticien formateur

12h

Lombalgie et arthrose existe t il un lien ? Implications pratiques en France
Arnaud Cerioli, ITMP

14h

Modèle biomedical versus biopsychosocial en France. Intérêts et limites
Franck Gatto, CNO

15hApproche différentielle des techniques myotensives
Arnaud Cerioli, ITMP
16h

La thérapie manuelle 2.0 de demain
Xavier Dufour, ITMP

Articulation Temporo-Mandibulaire

Caractéristiques anatomo-pathologiques des dysfonctions de l’articulation temporo-mandibulaire : où en sommes-nous ?

Pathoanatomical characteristics of temporomandibular dysfunction : Where do we stand? (Narrative review)
Raymond Butts, James Dunning, Thomas Perreault, Jersey Mettille,James Escaloni
Journal of Bodywork & Movement Therapies (2017), http://dx.doi.org/10.1016/j.jbmt.2017.05.017

Texte

L’articulation temporo-mandibulaire (ATM) présente des dysfonctions chez 5 à 12% de la population. Sans étiologie déterminée sont fréquemment retrouvés à l’origine de ces atteintes des facteurs intrinsèques (anatomiques, hormonaux, prédispositions) et/ou extrinsèques (traumatismes , activités de la vie quotidienne.

Dans un premier temps, les auteurs passent en revue les muscles de la mastication. Superficiel, le masséter, dont l’action est l’élévation et la projection de la mandibule, recouvre la partie inférieur du temporal qui élève et rétracte ou avance la mandibule. En profondeur, le ptérygoïdien médial qui participe à l’élévation, à la protrusion et au glissement de la mandibule possède un homologue, le ptérygoïdien latéral qui est plus complexe et dont l’anatomie et l physiologie sont font l’objet de controverses.

Puis, les auteurs présentent les dysfonctions. Les dysfonctions avec déplacement antérieur représentent la plus grande partie des atteintes. Le mécanisme en cause serait une atteinte de la capsule postérieure, qui permettrait alors au disque intra-articulaire de glisser vers l’avant. Afin de compenser, la branche inférieure du ptérygoïdien latéral intervient inhabituellement lors de l’ouverture de la bouche. Cette sur-sollicitation, serait responsable de douleurs et de la génèse d’un point gâchette.

Puis, ils reprennent 3 classifications des dysfonctions de l’ATM proposée par Scully ainsi qu’une explication détaillée des dysfonctions antérieures avec déplacement du disque.

Dans la dernière partie de l’article, les auteurs abordent la symptomatologie douloureuse de l’ATM et affirme que le muscle ptérygoïdien latéral est le muscle manducateur qui a la plus grande prévalence en terme de douleur, avec un cordon douloureux retrouvé dans plus de 83% des cas et un résultat positif de 100% au test du ptérygoïdien latéral (vs 28.6 dans la population saine).

Liens

Le muscle ptérygoïdien latéral joue un rôle clé dans les dysfonctions de l’articulation temporo-mandibulaire. Connaitre son anatomie, sa biomécanique et son fonctionnement est indispensable à la mise en place du traitement.

Positionnement

Cet article permet de faire un point éclairé sur les dysfonctions de cette articulation, qui peuvent avoir des retentissements majeurs sur d’autres parties du corps et notamment dans la région cervical. Si la prise en charge n’est que peu enseignée en IFMK, elle est indispensable dans certaines affections rachidiennes et posturales.

Formation sur l’ATM

Silver or platinum skull isolated on white background. High resolution 3D image

Exercices pliométriques de l’épaule

Evaluation de la qualité des exercices pliométriques de l’épaule : examen des relations avec l’activité des muscles scapulaires

Quality assessment of shoulder plyometric exercises: Examining the relationship to scapular muscle activity.

Calé-Benzoor M, Maenhout A, Arnon M, Tenenbaum G, Werrin M, Cools A.; Phys Ther Sport. 2017 May 12;26:27-34. doi: 10.1016/j.ptsp.2017.05.002.

Texte

Les exercices pliométriques de l’épaule sont fréquemment utilisés dans la rééducation, en particulier chez les sportifs en reprise du geste.

L’objectif de ces exercices est de recruter les muscles scapulaires. Ces muscles servant de point fixe au bras. Une étude antérieure a montré une activation des trapèzes, dentelés antérieurs et infra-épineux durant ces exercices et ce en chaine ouverte ou en chaine fermée.

Un mauvais schéma moteur peut être une source de blessures. Il est donc important de repérer de façon précoce ces troubles du mouvement. Kibler a décrit des dyskinésies scapulaires et lister des facteurs importants entre les muscles scapulaires et leurs conséquences.

Dans la pratique, le thérapeute utilise l’observation pour apporter un feedback au patient mais on ne retrouve pas, dans la littérature, d’évaluation standard. De plus, il ne semble pas exister d’études évaluant les exercices utilisés dans la réhabilitation des membres supérieurs.

Les auteurs se proposent, dans cette étude observationnelle, de développer un outil d ‘évaluation simple pour la réhabilitation des membres supérieurs. Il souhaite également, par un enregistrement de l’activité musculaire, observer l’activité des muscles scapulaires durant ces exercices.

Pour réaliser cette étude, ils ont évaluer 32 jeunes athlètes. L’ensemble des procédures est décrit dans l’article et 10 exercices ont été utilisés. Ces 10 exercices ont été repris d’un article antérieur.
Ces exercices utilisent différentes positions. On retrouve des variations de la position du bras et/ou du patient, des variations dans le type d’exercices (chaine ouverte ou fermée) et dans l’utilisation ou non d’accessoires.

Un questionnaire a été réalisé pour évaluer l’exigence spécifique de chacun des exercices.

Les auteurs retrouvent une corrélation entre les exercices plyométriques et le recrutement des muscles scapulaires. Ils retrouvent comme critère le plus sensible dans l’identification de variations de la performance la capacité à maintenir une amplitude symétrique des épaules.
Enfin le questionnaire utilisé pendant l’étude a montré une bonne fiabilité et présente l’avantage de pouvoir être adapté en fonction des patients.

Liens

L’observation du mouvement de l’épaule semble fiable.

Positionnement

L’examen clinique est à la base de notre métier. L’expertise développée à travers la formation continue et l’expérience par le praticien est importante pour nos patients et participe à la prévention des récidives.

Découvrez la Formation épaule ITMP

Passerelle IFSO VICHY

1- Contexte 

Il vous est proposé de profiter d’une validation officielle d’acquis suite à votre cursus ITMP à hauteur de 25% de dispense de la formation totale.
Pour entrer en formation agréée en Ostéopathie IFSO VICHY
Ainsi 400 heures de formation théorique sont réputées acquises et vous permettent de suivre une formation « allégée » en cours théoriques. Les séminaires sur place sont alors moins longs ce qui vous libère du temps et faire des économies.
Cette dispense est préalablement soumise à validation des conseils pédagogiques ITMP et IFSO VICHY.
L’avantage financier sur l’inscription à l’IFSO VICHY est de 5000€ sur l’ensemble du cursus, ventilé sur 3 ou 4 ans en fonction du choix de formation sans compter le gain lié au « temps libéré »

2- Conditions pour en bénéficier

a- Avoir validé le cursus ITMP Thérapie manuelle à hauteur de 15/20, le cas échéant les droits seront rouverts.
b- Avoir validé le cursus spécifique e-learning « ostéopathie » comportant des cours sur l’historique, les techniques, les examens biologiques sur inscription payante (1500€ à l’ordre d’ITMP). La validation du cursus doit être faite avant fin septembre, le règlement de la formation e-learning ne sera pas encaissé en cas de refus de la dispense par le conseil pédagogique malgré le respect du dispositif de validation es acquis.

3- Modalités de formation IFSO VICHY rentrée 2017/2018

a- Formation 3 ans, première année (360h de dispenses, le reste sur la 2eme année)
b- Formation de 4 ans, dispense de 280h, 50h en deuxième année, 50h en 3eme année.

ITMP / Kinéod partenaires pour la recherche

ITMP souhaite poursuivre son implication dans la recherche, évaluation objective et l’innovation en santé.

Après plusieurs rencontres et expériences avec la société AXS Médical, nous avons décidé de développer un partenariat pour réaliser des études scientifiques pour promouvoir le savoir et la recherche en kinésithérapie et thérapie manuelle grâce à la technologie développée sous le label Kinéod.

N’hésitez pas à découvrir le matériel Kinéod sur leur site internet ou lors du #Salonrééduca

Nous vous informerons des études menées très prochainement…

 

Comment nous tenons-nous debout ? Variations de la position debout répétée chez les sujets asymptomatiques et les patients lombalgiques

How do we stand?
Variations during repeated standing phases of asymptomatic subjects and low back pain patients

Hendrik Schmidt, Maxim Bashkuev, Jeronimo Weerts, Friedmar Graichen, Joern Altenscheidt, Christoph Maier, Sandra Reitmaier.; Journal of Biomechanics (2017), doi: http://dx.doi.org/10.1016/j.jbiomech.2017.06.016

Texte

Afin d’évaluer les atteintes rachidiennes des patients, le corpus médical préconise en première intention la radiographie sagittale de la colonne vertébrale et du pelvis. Sont alors évalués des paramètres anatomiques identifiés et considérés comme fiables, tels l’incidence pelvienne, la version pelvienne, la lordose lombaire et la pente sacrée.

Pour la réalisation de ces radiographies, une position fixe est imposée aux patients. Cependant, force est de constater que la pratique courante, on retrouve de nombreuses variations de ces positions conduisant à des interprétations approximatives des angles.

Ainsi, l’incidence de la position des membres supérieurs pendant cette radiographie a été étudiée et il semble que la consigne donnée de poser les poings sur les clavicules réduisent considérablement les variations de la position rachidienne de chez certains patients.

A l’heure actuelle, la variabilité de ces paramètres n’avait pas été étudiée pour la station debout répétée. Cette étude s’intéresse donc à ce paramètre en comparant près de 353 sujets asymptomatique et 83 patients lombalgiques. Les mesures sont réalisées par un système non invasif, Epionics Spine.

Les résultats montrent une grande variabilité inter-sujet dans l’orientation du sacrum et la lordose lombaire. On retrouve une orientation du sacrum plus petite chez les lombalgique, mais pas de différence sur la lordose lombaire entre les 2 groupes.

Au final les auteurs affirment qu’il est difficile pour un patient de retrouver successivement la même position, ce qui entraine nécessairement des variations dans les mesures effectuées, et qu’il existe une grande variabilité dans les positions du sacrum et de la lordose. Cependant, le genre et le sexe n’ont aucune influence sur la variation de la position debout.

Par ailleurs, les patients lombalgiques n’ont pas montré plus de variation en position debout, ce qui conduit à penser que la variation de la position debout ne reflète pas un modèle de comportement prévisible. De plus, les résultats ne montrent pas de variation de la flexibilité de la colonne en fonction du temps, ce qui est en désaccord avec les mesures antérieures.

Bien qu’une limite de l’étude soit le recours à un capteur en lieu et place de la radiographie, même si la corrélation est importante, les auteurs considèrent que la recherche de protocoles pour permettre de reproduire les positions est à étudier.

En conclusion, la position debout est très variable et peu reproductible ; on ne retrouve pas d’influence de l’âge, du genre ou de la présence d’une pathologie ; les mesures qui en résultent peuvent fortement varier d’un examen à un autre.

Liens

L’examen morphostatique n’est pas reproductible et ne peut, par conséquent, être considéré comme fiable.

Positionnement

Cet article met en lumière la variabilité de la statique du patient, paramètre à intégrer lors de notre examen clinique. Dans notre démarche, l’étude de la position debout spontanée peut donner des indications, mais il sera le plus pertinent de s’intéresser à la façon dont le patient utilise ses segments et la mobilité disponible au sein des articulations.

Nouveautés 2016

Chers collègues,

Comme chacun d’entre vous, nous avons pris de bonnes résolutions pour l’année 2016 :
– Continuer ce qui va déjà bien et améliorer ce qui peut l’être à travers une évolution de nos cours, nos supports selon les principes de l’EBM
– Mise en place de nouveaux cours ; kinésithérapie respiratoire pédiatrique, hypnose paramédicale, Mtondos Ecole, Ecole du dos.
– Un congrès pour partager autour du monde de la thérapie manuelle, de la rééducation de la réadaptation
– Des ateliers de pratique pendant le Salon Rééduca (16/18 septembre 2016)
– Un voyage d’étude

Au plaisir de vous voir ou vous revoir.

 

Voeux 2016

Chères consoeurs, chers confrères,

L’équipe ITMP vous adresse tous ses vœux, de santé, de joie et de réussite pour vous et vos proches pour cette nouvelle année.

Nous vous souhaitons de vous épanouir pleinement dans votre vie professionnelle ainsi que dans votre vie personnelle.

L’équipe a une pensée particulière pour tous ceux qui souffrent, qui sont dans la difficulté ou qui pleurent des proches après cette année difficile. Les temps que nous vivons sont rudes et le monde a de plus en plus besoin d’hommes et de femmes de bonne volonté, lucides et généreux.

Bonne année et à très bientôt.

L’équipe ITMP

2016_Colombe

Méthode Feldenkrais

A l’ époque de Huber et d’ autres technologies très sophistiquées, qu’ en est il de notre propre sensation du corps et de notre façon de bouger…?Moshé Feldenkrais nous propose d’ apprendre ou de réapprendre à nous mouvoir , à sentir et prendre conscience de notre corps .
Cette méthode encore trop peu connue des kinésithérapeutes est pourtant la base de notre métier, le mouvement .Elle permet au thérapeute de trouver un outil incroyablement puissant et efficace afin de guider ses patients dans la découverte de leur propres potentialités…
Souvent déçus par des techniques thérapeutiques sophistiquées ne résolvant pas leur problèmes sur le long terme certains patients finissent par se tourner vers ces méthodes globales où ils trouvent une réponse concrète et durable à leur maux grâce  entre autre à une engagement personnel  plus important dans leur prise en charge.
Cette éducation somatique vise à prendre conscience de notre structure afin de diminuer les tensions musculaires causes de la majeur partie des douleurs de notre patientèle. Basée entre autre sur le développement psycho-moteur de l’ enfant et de ses connaissances en physiques et arts martiaux, Moshé Feldenkrais nous apporte une méthode globale incroyablement pragmatique et efficace qui s’ adresse à l’ homme neurologique. En affinant sa perception, ses sensations et l’ image que l’ on a de soi-même,  de son corps et de ses potentialités, il est alors plus facile et plus agréable de se mouvoir ceci ayant une répercussion sur la vie de la personne dans sa globalité: « Bouger différemment , c’ est penser différemment.
La méthode s’ adresse à un public très large, victimes d’ accidents pour retrouver leur aptitude à bouger, patients qui souhaitent retrouver leur autonomie et leur plaisir de vivre et de bouger avec aisance, personnes à la recherche de performance sportive ou scéniques…
Après avoir développé les bases théoriques de la méthode, nous irons directement explorer les 2 volets qui la composent, la prise d conscience du corps par le mouvement (PCM, séance guidée autour d’ un thème), et l’ intégration fonctionnelle (séance individuelle où le thérapeute guide le patient à travers le toucher).feldenkrais