Archives

Category : Thérapie manuelle

Exercices pliométriques de l’épaule

Evaluation de la qualité des exercices pliométriques de l’épaule : examen des relations avec l’activité des muscles scapulaires

Quality assessment of shoulder plyometric exercises: Examining the relationship to scapular muscle activity.

Calé-Benzoor M, Maenhout A, Arnon M, Tenenbaum G, Werrin M, Cools A.; Phys Ther Sport. 2017 May 12;26:27-34. doi: 10.1016/j.ptsp.2017.05.002.

Texte

Les exercices pliométriques de l’épaule sont fréquemment utilisés dans la rééducation, en particulier chez les sportifs en reprise du geste.

L’objectif de ces exercices est de recruter les muscles scapulaires. Ces muscles servant de point fixe au bras. Une étude antérieure a montré une activation des trapèzes, dentelés antérieurs et infra-épineux durant ces exercices et ce en chaine ouverte ou en chaine fermée.

Un mauvais schéma moteur peut être une source de blessures. Il est donc important de repérer de façon précoce ces troubles du mouvement. Kibler a décrit des dyskinésies scapulaires et lister des facteurs importants entre les muscles scapulaires et leurs conséquences.

Dans la pratique, le thérapeute utilise l’observation pour apporter un feedback au patient mais on ne retrouve pas, dans la littérature, d’évaluation standard. De plus, il ne semble pas exister d’études évaluant les exercices utilisés dans la réhabilitation des membres supérieurs.

Les auteurs se proposent, dans cette étude observationnelle, de développer un outil d ‘évaluation simple pour la réhabilitation des membres supérieurs. Il souhaite également, par un enregistrement de l’activité musculaire, observer l’activité des muscles scapulaires durant ces exercices.

Pour réaliser cette étude, ils ont évaluer 32 jeunes athlètes. L’ensemble des procédures est décrit dans l’article et 10 exercices ont été utilisés. Ces 10 exercices ont été repris d’un article antérieur.
Ces exercices utilisent différentes positions. On retrouve des variations de la position du bras et/ou du patient, des variations dans le type d’exercices (chaine ouverte ou fermée) et dans l’utilisation ou non d’accessoires.

Un questionnaire a été réalisé pour évaluer l’exigence spécifique de chacun des exercices.

Les auteurs retrouvent une corrélation entre les exercices plyométriques et le recrutement des muscles scapulaires. Ils retrouvent comme critère le plus sensible dans l’identification de variations de la performance la capacité à maintenir une amplitude symétrique des épaules.
Enfin le questionnaire utilisé pendant l’étude a montré une bonne fiabilité et présente l’avantage de pouvoir être adapté en fonction des patients.

Liens

L’observation du mouvement de l’épaule semble fiable.

Positionnement

L’examen clinique est à la base de notre métier. L’expertise développée à travers la formation continue et l’expérience par le praticien est importante pour nos patients et participe à la prévention des récidives.

Découvrez la Formation épaule ITMP

Passerelle IFSO VICHY

1- Contexte 

Il vous est proposé de profiter d’une validation officielle d’acquis suite à votre cursus ITMP à hauteur de 25% de dispense de la formation totale.
Pour entrer en formation agréée en Ostéopathie IFSO VICHY
Ainsi 400 heures de formation théorique sont réputées acquises et vous permettent de suivre une formation « allégée » en cours théoriques. Les séminaires sur place sont alors moins longs ce qui vous libère du temps et faire des économies.
Cette dispense est préalablement soumise à validation des conseils pédagogiques ITMP et IFSO VICHY.
L’avantage financier sur l’inscription à l’IFSO VICHY est de 5000€ sur l’ensemble du cursus, ventilé sur 3 ou 4 ans en fonction du choix de formation sans compter le gain lié au « temps libéré »

2- Conditions pour en bénéficier

a- Avoir validé le cursus ITMP Thérapie manuelle à hauteur de 15/20, le cas échéant les droits seront rouverts.
b- Avoir validé le cursus spécifique e-learning « ostéopathie » comportant des cours sur l’historique, les techniques, les examens biologiques sur inscription payante (1500€ à l’ordre d’ITMP). La validation du cursus doit être faite avant fin septembre, le règlement de la formation e-learning ne sera pas encaissé en cas de refus de la dispense par le conseil pédagogique malgré le respect du dispositif de validation es acquis.

3- Modalités de formation IFSO VICHY rentrée 2017/2018

a- Formation 3 ans, première année (360h de dispenses, le reste sur la 2eme année)
b- Formation de 4 ans, dispense de 280h, 50h en deuxième année, 50h en 3eme année.

ITMP / Kinéod partenaires pour la recherche

ITMP souhaite poursuivre son implication dans la recherche, évaluation objective et l’innovation en santé.

Après plusieurs rencontres et expériences avec la société AXS Médical, nous avons décidé de développer un partenariat pour réaliser des études scientifiques pour promouvoir le savoir et la recherche en kinésithérapie et thérapie manuelle grâce à la technologie développée sous le label Kinéod.

N’hésitez pas à découvrir le matériel Kinéod sur leur site internet ou lors du #Salonrééduca

Nous vous informerons des études menées très prochainement…

 

Comment nous tenons-nous debout ? Variations de la position debout répétée chez les sujets asymptomatiques et les patients lombalgiques

How do we stand?
Variations during repeated standing phases of asymptomatic subjects and low back pain patients

Hendrik Schmidt, Maxim Bashkuev, Jeronimo Weerts, Friedmar Graichen, Joern Altenscheidt, Christoph Maier, Sandra Reitmaier.; Journal of Biomechanics (2017), doi: http://dx.doi.org/10.1016/j.jbiomech.2017.06.016

Texte

Afin d’évaluer les atteintes rachidiennes des patients, le corpus médical préconise en première intention la radiographie sagittale de la colonne vertébrale et du pelvis. Sont alors évalués des paramètres anatomiques identifiés et considérés comme fiables, tels l’incidence pelvienne, la version pelvienne, la lordose lombaire et la pente sacrée.

Pour la réalisation de ces radiographies, une position fixe est imposée aux patients. Cependant, force est de constater que la pratique courante, on retrouve de nombreuses variations de ces positions conduisant à des interprétations approximatives des angles.

Ainsi, l’incidence de la position des membres supérieurs pendant cette radiographie a été étudiée et il semble que la consigne donnée de poser les poings sur les clavicules réduisent considérablement les variations de la position rachidienne de chez certains patients.

A l’heure actuelle, la variabilité de ces paramètres n’avait pas été étudiée pour la station debout répétée. Cette étude s’intéresse donc à ce paramètre en comparant près de 353 sujets asymptomatique et 83 patients lombalgiques. Les mesures sont réalisées par un système non invasif, Epionics Spine.

Les résultats montrent une grande variabilité inter-sujet dans l’orientation du sacrum et la lordose lombaire. On retrouve une orientation du sacrum plus petite chez les lombalgique, mais pas de différence sur la lordose lombaire entre les 2 groupes.

Au final les auteurs affirment qu’il est difficile pour un patient de retrouver successivement la même position, ce qui entraine nécessairement des variations dans les mesures effectuées, et qu’il existe une grande variabilité dans les positions du sacrum et de la lordose. Cependant, le genre et le sexe n’ont aucune influence sur la variation de la position debout.

Par ailleurs, les patients lombalgiques n’ont pas montré plus de variation en position debout, ce qui conduit à penser que la variation de la position debout ne reflète pas un modèle de comportement prévisible. De plus, les résultats ne montrent pas de variation de la flexibilité de la colonne en fonction du temps, ce qui est en désaccord avec les mesures antérieures.

Bien qu’une limite de l’étude soit le recours à un capteur en lieu et place de la radiographie, même si la corrélation est importante, les auteurs considèrent que la recherche de protocoles pour permettre de reproduire les positions est à étudier.

En conclusion, la position debout est très variable et peu reproductible ; on ne retrouve pas d’influence de l’âge, du genre ou de la présence d’une pathologie ; les mesures qui en résultent peuvent fortement varier d’un examen à un autre.

Liens

L’examen morphostatique n’est pas reproductible et ne peut, par conséquent, être considéré comme fiable.

Positionnement

Cet article met en lumière la variabilité de la statique du patient, paramètre à intégrer lors de notre examen clinique. Dans notre démarche, l’étude de la position debout spontanée peut donner des indications, mais il sera le plus pertinent de s’intéresser à la façon dont le patient utilise ses segments et la mobilité disponible au sein des articulations.

American Academy of Manipulative Therapy

Les 8/9 avril 2017, ITMP reçoit l’Académie Américaine de Thérapie Manipulative, représentée par James Dunning et Firas Mourad

Ce séminaire de deux jours est composé de 30% de pédagogie didactique et cours théorique et de 70% de techniques manuelles sur le terrain. La mise en avant des principes biomécaniques et la mise en place des techniques vous permet de développer vos compétences dans le traitement manipulatif.

Des cas cliniques sont étudiés et discutés partant du diagnostic au traitement en passant par le raisonnement clinique.

Un support de cours de 110 pages est fourni par l’AAMT

Waving flag of France and USA

Inscriptions

Objectifs du cours

Les participants seront capables de :

  1. Décrire les indications, précautions et contre-indications des techniques manipulative. Réaliser les tests prémanipulatifs et comprendre les limites de la technique.
  2. Améliorer l’utilisation du corps et de la posture en appliquant une poussée de faible amplitude, à grande vitesse ce qui fait partie intégrante de la technique.
  3. Commencer à combiner les leviers à l’aide de plusieurs composants afin de focaliser les forces et de construire les « barrières mécaniques » dans les segments de mouvement cible.
  4. Développer des habiletés psychomotrices nécessaires pour apprécier la barrière pré-manipulative utilisée pour une manipulation minimale induite par la quantité de mouvement en se concentrant sur la combinaison de différents facteurs pour obtenir l’efficacité souhaitée.
  5. Faciliter les processus de raisonnement clinique pour choisir la technique HVBA (ou non) en fonction des données scientifiques actuelles
  6. Démystifier la réalisation de la manipulation et développer une appréciation de l’intérêt et des limites dans la pratique clinique quotidienne.
  7. Utiliser le raisonnement clinique pour choisir les techniques en fonction des différentes dysfonctionnements neuromusculaires.
  8. Démontrer la performance et l’efficacité des techniques de manipulation au niveau cervical, thoracique, lombaire et sacro-iliaque.
  9. Décrire et démontrer la manipulation HVBA pour les zones des charnières.
  10. Apprendre à diagnostiquer et traiter efficacement les dysfonctions, syndromes lombaires, K2, K3 et dysfonctions cervico-thoraciques.

Philippe Croizon gagne son pari avec ITMP-CEERRF et Elite Médicale

Merci à Philippe de nous avoir fait rêver, merci à Frédéric d’avoir porté haut les couleurs de la kinésithérapie à ses côtés.

Nous sommes très fiers d’avoir pu l’accompagner avec nos partenaires Ceerrf, Elite médicale et KAS

 

Deux nouvelles formations : Echographie et Dynamic tape

ITMP souhaite toujours innover en kinésithérapie et dans l’enseignement en général.

Deux nouvelles formations ont été mises en place pour vous apporter des techniques complémentaires et parfaire vos compétences thérapeutiques. Vos patients seront heureux de pouvoir bénéficier des dernières techniques garantissant une prise en charge optimum.

L’échographie est maintenant offerte aux kinésithérapeutes, ne soyez pas les derniers à en bénéficier. Ses possibilités dans le domaine de l’évaluation, du suivi du traitement représentent un enjeu fort à l’heure où la profession doit se battre pour prouver son efficacité et ses résultats. La preuve en images vaut surement mieux qu’un long discours.

Le Dynamic Tape

Cette bande a la propriété de pouvoir s’étendre dans toutes les directions et possède une très grande élasticité par rapport à d’autres bandes, notamment le kinésiologie tape. Ce produit complètement différent des autres types de bandes permet ainsi d’obtenir la correction biomécanique désirée, en facilitant le travail des complexes musculo-tendineux et musculo-squelettique, sans pour autant sacrifier la mobilité en raison de ces qualités d’élasticité. Les applications de support articulaire et de la fonction musculaire sont mécaniquement optimisées par ce « taping » innovateur inventé par un physiothérapeute australien en 2010. Sa technique de pose étant particulière et spécifique, elle repose uniquement sur des principes biomécaniques. Vous serez impressionnés par les résultats que vous obtiendrez auprès de vos patients.

 

Ouverture de la Thérapie Manuelle à Toulouse et à Strasbourg

Les inscriptions en Thérapie Manuelle sont ouvertes pour la rentrée de Septembre 2017.

Deux nouvelles promotions seront ouvertes cette année pour la rentrée avec Toulouse et Strasbourg.
Deux collaborateurs historiques d’ITMP nous permettent de prolonger la pédagogie active développée par notre Conseil scientifique reposant sur des supports de cours communs à toute l’équipe, un Atlas de techniques et de bilan.

Plus que jamais, notre modèle « Diagnostic-Libérer-Maintenir-Entretenir » repose sur une démarche EBP s’appuyant sur la littérature scientifique et la science pour vous offrir une formation complète en Thérapie Manuelle permettant une mise en pratique avec vos patients dès le lendemain.

KPP – Congrès

Kiné Point Presse fait un retour sur le congrès ITMP Physiothérapie Manuelle et Recherche qui eu lieu le 26 novembre à l’Hotel Pullman a Bercy. 16 conférences, 24 ateliers et 300 participants…

Pour retrouver les informations concernant le congres voici l’article kppcongres

Timing pour débuter la thérapie non chirurgicale des troubles musculo-squelettiques : quels résultats pour les patients ?

Timing of Physical Therapy Initiation for Nonsurgical Management of Musculoskeletal Disorders and Effects on Patient Outcomes: A Systematic Review.

Ojha HA, Wyrsta NJ, Davenport TE, Egan WE, Gellhorn AC., J Orthop Sports Phys Ther. 2016 Feb;46(2):56-70. doi: 10.2519/jospt.2016.6138. Epub 2016 Jan 11.

Texte

Les auteurs posent le contexte de la rééducation des troubles musculo-squelettiques, problème majeur de santé publique aux Etats-Unis. Concomitamment à un taux de consultation resté stable, l’impact sur la qualité de vie et les coûts afférents sont nettement augmentés.

En effet, l’évolution des dépenses financières est liée aux moyens mis en œuvre pour poser le diagnostic de plus en plus élaborés, au traitement médical et aux complications inhérentes.

Afin de diminuer les coûts, des centres ont développé des approches multidisciplinaires permettant d’évaluer les patients souffrant du rachis. Ainsi a été mis en place une évaluation précoce faite par un kinésithérapeute.

Le coût de cette consultation multidisciplinaire a été rattrapée par la baisse des consultations médicales dans les suites de soin. La prise en charge précoce est associée à une diminution des examens médicaux coûteux et invasifs

Ainsi, la prise en charge précoce en kinésithérapie peut avoir un résultat sur le coût global du traitement. Contrairement aux recommandations américaines, des études préliminaires suggèrent que l’accès précoce à 4 semaines a de meilleurs résultats et diminue le risque de développer des douleurs chroniques et des dysfonctions pour les patients lombalgiques.

Le but de cette revue de littérature est de comparer les effets de la prise en charge précoce en kinésithérapie des troubles musculo-squelettiques en fonction des effets pour le patient et les coûts générés. Il est à noter que les articles portent essentiellement sur le rachis.

Cette revue de littérature porte sur 14 études, dont 4 randomisées contrôlées et 10 non randomisées ou constituées par des études de cohorte. Les populations étudiées varient beaucoup.

Des études de bas grade sont en faveur d’une diminution du coût du traitement et une diminution du recours à des médecins-spécialistes, à de l’imagerie, de la chirurgie, des opiacés, etc.

Pour les douleurs rachidiennes liées au travail, des études de bas grade montrent une association positive du recours précoce à la kinésithérapie et une baisse des coûts et des incapacités liées à ces douleurs.

Pour les douleurs non liées au travail, on ne retrouve pas de différence.

Par ailleurs, des études de très bas grade ne retrouvent pas de différences sur les douleurs, symptômes et amplitudes.

En ce qui concerne la qualité de vie et le statut psychosocial, les auteurs sont contraints de ne pas porter de conclusion, compte tenu des résultats contradictoires.

Pour conclure, cette étude suggère que la prise en charge précoce des patients présentant des troubles musculo-squelettiques par le masseur-kinésithérapeute ne présente pas de risque pour le patient et est susceptible d’engendrer des économies budgétaires pour l’Assurance maladie.

La collaboration entre les médecins et les kinésithérapeutes dans le tri et le traitement des douleurs rachidiennes semble un axe intéressant à développer. La nécessité de développer la recherche se fait ressentir, afin d’améliorer l’efficacité du traitement proposé aux patients présentant des troubles musculo-squelettique.

Liens

L’accès précoce aux soins en kinésithérapie peut être bénéfique pour le patient

Positionnement

L’accès aux soins et le triage des patients sont des éléments primordiaux. « L’histoire naturelle de la maladie » souvent prôné pour justifier l’absence de recours à nos soins, semble aujourd’hui remis en question.

Notre spécificité clinique, propre à assurer un triage efficace du patient et son orientation rapide, permettra, à terme, une optimisation des soins, génératrice d’un bienfait profitable tant au patient qu’à notre système de santé.