Technique myotensives du rachis

L ’originalité de ces techniques myotensives rachidiennes est basée sur la validité du protocole thérapeutique à partir de données scientifiques. Fort de 32 années d’expérience, l’intervenant insiste sur l’efficacité des techniques enseignées et leur innocuité. La localisation articulaire très précise et la notion de barrière motrice sont également essentielles. L’enseignement sera décomposé en « level 1 et 2 »

La méthode entre dans le champ de compétence des kinésithérapeutes.
L’utilisation de techniques myotensives a un rapport direct avec les perturbations de mouvements d’origine neuro-myo-articulaires. Ces mouvements perturbés conduisent à des dysfonctions zygapophysaires en ouverture (distraction) ou en fermeture (approximation) qui peuvent conduire à des groupes adaptatifs de compensation et à des souffrances discales.

Objectifs
  • Apprendre avec précision l’anatomie de surface.
  • Obtenir un raisonnement clinique cohérent en développant un protocole propre à chaque unité.
  • Apprendre la règle des 6.
  • Rechercher les barrières motrices et introduire les paramètres de correction.
  • Maîtriser les fondamentaux afin de faire un diagnostic différentiel.
  • Utiliser la fiche d’évaluation avec une routine d’examen.

La formation « level 1» concernant les techniques de base comprend trois unités :

Level 1 : module lombal
  • Introduction aux techniques myotensives
    Principes du MET
    Neurophysiologie
    Biomécanique spécifique à la méthode
    Anatomie de surface
    Protocole de traitement
    Erreurs communes
    Contre-indications relatives ou absolues
  • Evaluation globale du patient
    Tests de base positionnels
    Evaluer les ROM
    Springing test
    Principes de traitement
    Techniques de traitement couché :

    • Traitement en « gapping »
    • Traitement en « approximation »
    • Traitement d’un groupe adaptatif dégénératif

    Discussion et synthèse de la journée

  • Discussion et questions-réponses
    Techniques de traitement assis avec utilisation d’une cale pédagogique

    • Traitement d’un groupe adaptatif non dégénératif
    • Traitement en « gapping »
    • Traitement en « approximation»

    Notions de Rx avant traitement

  • Raisonnement clinique et introduction au bilan
    • Groupe A : brainstorming
    • Groupe B : pratique avec un patient ou étude de cas

    Diagnostic différentiel facettaire ou discal

Level 1 : module pelvien
  • Dysfonctions ilio-sacrées
    Mise au point des problèmes rencontrés avec les patients
    Démonstration du bilan général avec un patient
    Anatomie de surface
    Apprentissage des signes cliniques
    Tests dynamiques de l’ilium
    Tests positionnels

    • ilium en rotation antérieure (anteriorly rotated)
    • ilium en rotation postérieure (posteriorly rotated)
    • Superior hip bone dysfunction
    • Inferior hip bone dysfunction
    • Medially rotated(in-flare)dysfunction
    • Laterally rotated(out-flare)dysfunction
  • Développement d’une routine d’examen
    Décision concernant l’hémi-bassin à traiter
    Définir les priorités des fixations
    Hiérarchisation des dysfonctions
    Gestion des paramètres contradictoires de la clinique
  • Dysfonctions sacro-iliaques
    Démonstration des tests à effectuer avec un patient
    Anatomie de surface
    Tests positionnels
    Springing test

    • Test du sphinx
    • Position prédominante du sacrum en side bending?
    • Fixations prédominantes ilio-sacrées ou sacro-iliaques ?
Level1 : module cervical
  • Rachis cervical atypique
    Anatomie de surface
    Biomécanique théorique spécifique
    Tests C0-C1-C2 positionnels et dynamiques.
    Recherche des mouvements majeurs et mineurs.
    Contre-indications absolues et relatives.
    Physiopathologie atlanto-occipitale et atlanto-axiale.
  • Recherche en pratique des mouvements pathologiques.
    Apprentissage des techniques propres au rachis cervical supérieur.
    Notions de RX avant traitement.
    Apprentissage de l’utilisation du bilan remis.
  • Rachis cervical typique
    Anatomie de surface.
    Biomécanique théorique spécifique
    Tests positionnels et dynamiques.
    Tests de mouvements mineurs en side-shift.
  • Clinique :
    Notions physiopathologiques.
    Tests en dysfonction d’ouverture ou de fermeture.Pratique :
    Traitement en side shift.
    Traitement postéro-antérieur et antéro-postérieur des piliers articulaires.
    Etude du bilan.
  •  
    Level 2

    • Les techniques des trois unités doivent être acquises avant d’entreprendre la formation « level2 ».
    • Le terme NSR peu satisfaisant d’un point de vue biomécanique sera remplacé par groupe adaptatif stabilisé ou évolutif en fonction des radiographies.
    • La notion de zone neutre sera introduite.
    • La lecture radiographique appliquée aux TMR sera un outil à la prise de décision et donnera une orientation aux vecteurs de correction. Le traitement ne sera pas seulement myo-articulaire mais aura également une incidence discale.
    • Les techniques seront adaptées aux cas aigus, très chroniques ainsi qu’aux sciatalgies.

    Inscrivez-vous dès maintenant

    Dates de formation
    lombal : 28 février – 1 mars 2015
    pelvien : 1-3 mai 2015
    cervical : 6-7 juin 2015
    1140€ pour le level 1.
    Découvrez les possibilités de prise en charge de votre formation
    (sous réserve d’acceptation de votre dossier par le Fif-Pl)
    Etre titulaire du diplôme de kinésithérapie ou d’ostéopathie
    ITMP Paris, 40 rue du général Malleret Joinville 94400 Vitry

    Formation sur Mitchell par ITMP

     

    Laisser un commentaire