Approche ergonomique des TMS

L es troubles musculo-squelettiques représentent une source importante de problèmes pour nos concitoyens. Considérés comme source principale des maladies professionnelles, elles ne font qu’augmenter faisant dire à certains qu’elles sont l’amiante de demain.

Les TMS constituent 67 % des maladies professionnelles reconnues en France, leur coût médico-socio-économique est évalué à 5 milliards d’euros.
Dans le cadre de la prise en charge d’un patient souffrant de TMS le kinésithérapeute, une fois le problème résolu, devra éduquer le patient afin d’éviter les récidives.

La prise de conscience du fonctionnement des articulations et des limites d’utilisation du rachis et des membres permettront au patient de mieux appréhender sa gestuelle professionnelle.
Les facteurs socioprofessionnels et liés à l’environnement du patient qui sont primordiaux dans le cadre du traitement des TMS, sont souvent méconnus des kinésithérapeutes.
Les kinésithérapeutes ont donc besoin de renforcer leurs acquis, d’assimiler un raisonnement et des techniques spécifiques afin d’obtenir une compétence professionnelle. 

Objectifs
Le kinésithérapeute doit pouvoir mobiliser des savoirs conformes aux données de la science et aux recommandations de la HAS dans le cadre du traitement d’un patient souffrant de TMS.

  • Pour cela il devra acquérir :
    • Des connaissances
    • Des techniques spécifiques
    • Des savoirs faires
    • Des compétences relationnelles
    • La capacité d’intégrer son intervention dans un cadre médico-économique et dans un contexte socio-économique défini
  • L’ensemble sera mobilisé autour du patient en intégrant les données spécifiques à son cadre d’exercice professionnel.
    Les participants devront appliquer leurs connaissances fondamentales théoriques issues de la biomécanique et de la physiologie articulaire au cadre des TMS.
    L’éducation et la prévention seront les pivots de cette prise en charge.

Programme

  • Economie et politique de santé
  • Connaître la pathologie du patient et savoir la prévenir. Savoir détecter et prévenir les complications.
  • Quels sont les outils d’autonomisation du patient lui permettant le retour aux activités quotidiennes, professionnelles et de loisirs.
  • Définition des TMS
  • Méthode et démarche ergonomique.
  • Zones d’atteintes des TMS : rachialgies, pathologies du membre inférieur et du membre supérieur
  • Présentation de cas concrets
  • Les outils de mesure et les grilles d’analyse
  • Analyse vectorielle et angulaire des gestes et des postures
  • Charges physique et charge mentale : mise en évidence par la cardiofréquencemétrie
  • Le stress, la productivité, la prise  de risque et la résistance au changement
  • Le modèle de Roquelaure
  • TMS et milieu professionnel
  • Prise en charge des TMS au cabinet de ville : Les bilans, l’éducation, la prévention, le travail en coordination pluriprofessionelle
  • Le kinésithérapeute en tant qu’intervenant en entreprise : La prévention à la source. Exemple de cas concrets
  • Retour sur expérience et évaluation
Intervenants

Gilles Barette
Xavier Dufour
François Roche
Maxime Origas

Durée de formation : 2 jours.
20-21 mai 2014
23-24 octobre 2014
320€ par session (incluant les crochets classiques)
Découvrez les possibilités de prise en charge de votre formation
(sous réserve d’acceptation de votre dossier par le Fif-Pl)
Etre titulaire du diplôme de kinésithérapie ou d’ostéopathie
ITMP Paris, 40 rue du général Malleret Joinville 94400 Vitry

Inscrivez-vous dès maintenant

3d rendered medical illustration - correct sitting posture

Laisser un commentaire