Un peu d’optimisme…

Un vent frais souffle aujourd’hui sur le petit monde de la formation post-graduée en kinésithérapie. Cela est probablement le fait d’un changement de mentalité, les étudiants sont devenus des cibles économiques et des parts de marché potentielles. Le pendant de cette stratégie commerciale consiste en une certaine défiance entre organismes de formation.