Dry needling versus technique de libération myofasciale

Le but de cet essai randomisé en simple aveugle est de comparer l’effet du dry-needling versus le traitement myofascial sur les muscles cervicaux, la qualité de vie, la fatigue, l’anxiété et la dépression chez des patients atteints de fibromyalgie. Cette étude porte sur 64 patients répartis en 2 groupes.
Les résultats montrent un bénéfice plus important pour les patients traités par dry needling à court terme. Un traitement de 4 semaines procure un effet plus important sur l’ensemble des critères étudiés

Efficacité de la méthode McKenzie ?

La méthode McKenzie ne présente pas de supériorité dans le traitement des lombalgies.
Peuvent être tirés de cette méta-analyse deux principes, systématiquement appliqués au sein d’ITMP :
– Doivent être séléctionnées des études pour des données à un instant T sur une population déterminée, ne pouvant faire l’objet d’aucune extrapolation.
– Doit être conservé un sens clinique, alors que l’EBP ne peut être uniquement fondée sur la preuve, mais doit tenir compte de l’expérience du praticien et du vécu du patient, ce qui est régulièrement oublié par de nombreux praticiens.

Efficacité des étirements dans les lombalgies

Cet article oblige à appréhender le lien direct qui existe entre le rachis lombaire et le petit bassin. Ainsi est-il important de tenir compte de cette interrelation tant lors du bilan que du traitement proposé à nos patients, au sein d’une approche locale, régionale et à distance.

Il convient cependant de s’attarder sur l’absence de drapeaux rouges, propre à assurer une prise optimale sans risque pour le patient, tel que toujours préconisé au sein de l’ITMP.