Dry-needling – Dan Fleury – Congrès ITMP

Dry-Needling – échanges internationaux  !

La technique ?

Développer aux USA, le dry-needling utilise des aiguilles d’acupuncture pour stimuler le tissu en profondeur, ce que nous aurions du mal à faire avec la main uniquement. Le traitement peut s’adresser au trigger points, c’est dire des cordons musculaires très spécifiques mais aussi à d’autres structures comme le tendon.
        
 
Dan Fleury :

Ce phytothérapeute, ostéopathe américain est membre de l’AAMT et du réseau Pinacle. Il participe à la recherche et à l’enseignement du dry-needling et de la thérapie manuelle aux USA, c’était un immense plaisir pour l’équipe ITMP de la le recevoir pour notre congrès « thérapie manuelle et recherche »
 
Découvrez nos formations en ligne grâce à notre catalogue complet

Test du thrust sacré

Comment réaliser le test du Thust sacré ?

A quoi sert la manœuvre ?

Valider l’implication de la sacro-iliaque dans la douleur du patient 
A noter qu’il n’existe pas de relationdirecteentre tests de provocation et tests de mobilité 
        
Mise en place du test :

Contact de la face postérieure de S2 
Thrust sacré postéro antérieur répété 6 fois 
Le test est positif s’il reproduit la douleur familière décrite par le patient. 
Validité du test :

Laslett, Mark. Diagnosis of Sacroiliac Joint Pain: Validity of individual provocation
tests and composites of tests. Manual Therapy 10(2005)207–218
Sensibilité
Spécificité
LR+
LR-
63
75
2.50
0.50
 
Ce test présente une certaine fiabilité selon Cluster Sacro-Iliaques de Laslett(2005)mais est à corréler à d’autres tests pour augmenter cette fiabilité: 
Distraction iliaque
Test de thrust de la cuisse 
Test de Compression des ailes iliaques
Test de Gaenslen 
Découvrez nos formations en ligne grâce à notre catalogue complet

Efficacité de la méthode McKenzie ?

La méthode McKenzie ne présente pas de supériorité dans le traitement des lombalgies.
Peuvent être tirés de cette méta-analyse deux principes, systématiquement appliqués au sein d’ITMP :
– Doivent être séléctionnées des études pour des données à un instant T sur une population déterminée, ne pouvant faire l’objet d’aucune extrapolation.
– Doit être conservé un sens clinique, alors que l’EBP ne peut être uniquement fondée sur la preuve, mais doit tenir compte de l’expérience du praticien et du vécu du patient, ce qui est régulièrement oublié par de nombreux praticiens.

Hypnose thérapeutique paramédicale

Hypnose paramédicale – Congrès ITMP

Vous avez dit hypnose ?

C’est pas pour moi !?

Dans tous les grands blocs opératoires de France, un membre du personnel est formé à l’hypnose pour aider, voire parfois suppléer une partie du traitement médicamenteux.
        
Pour quoi faire ?

Le kinésithérapeute trouve dans l’hypnose un outil complémentaire de ses techniques mécaniques et physiothérapiques en convoquant les modèles psychosociaux, de la communication et des neurosciences.
 
La douleur étant nécessairement régulée et interprétée par le cerveau. Agir sur le cerveau en complément des techniques manuelle nous apparait cohérent.
 
 
Par un état de conscience modifié, un abord du patient simple, emphatique et calibré, l’hypnose permet d’améliorer la douleur durablement et efficacement en complément des thérapeutiques plus classiques.
 
 
 
Découvrez nos formations en ligne grâce à notre catalogue complet

Journée de l’APTU – Rachis dorsolombaire et scoliose

Première journée de l’APTU

ITMP est très heureux d’avoir participé à ce Congrès autour de la kinésithérapie et de la chirurgie du rachis dorsolombaire et de la scoliose
Place de l’extension dans la lombalgie PDF
Arthrose et lombalgie, existe t il un lien systématique ? PDF
Lombalgie de la thérapie manuelle à la prévention PDF
Découvrez nos formations en ligne grâce à notre catalogue complet

Comprenez la validité d’un test, sa sensibilité et sa spécificité

Que signifie les termes de validité, sensibilité ou spécificité ?

La validité d’un test

Dans l’hypothèse diagnostic, nous utilisons des tests pour orienter notre diagnostic. Ces tests sont plus ou moins fiables et déterminent avec plus ou moins de précision l’objectif.
La sensibilité :

 
C’est la proportion de malades diagnostiqués par le test, certains passent à travers les mailles du filet…

La sensibilité :

 C’est la proportion de non malades diagnostiqués par ce test, certains peuvent passer pour malade alors qu’ils sont pas réellement la pathologie.
 
 
Découvrez nos formations en ligne grâce à notre catalogue complet

Jo Nijs – Douleurs et neurosciences – Congrès

Douleur et neurosciences ?

La douleur, tout le monde connait ! Et pourtant chacun a sa représentation, sa perception et son intégration du message.
        
La douleur c’est dans la tête, c’est vrai !
La douleur c’est forcément un message d’alerte et de danger ? pas toujours
La douleur on s’habitue, pas comme on croit …
 
Jo Nijs nous a présenté les dernières théories des neurosciences qui permettent de mieux comprendre mais surtout de mieux pendre en charge les patients douloureux.
 
Découvrez nos formations  sur les neurosciences